Coronavirus : ne restons pas l'esprit confiné ! Lettre d’information — 23 mars 2020

Dans un contexte exceptionnel de crise sanitaire et sociale, rester chez soi est devenu une obligation pour se protéger et pour protéger les autres. Si nos corps sont confinés, nos esprits doivent rester en alerte pour comprendre la situation sans sombrer dans l’angoisse ou la culpabilité mais aussi pour commencer à réfléchir au monde d’après.

C’est que nous essayons de faire dans cette lettre avec plusieurs textes et initiatives que nous vous invitons à découvrir, notamment la note «  Coronavirus : une révolution écologique et sociale pour construire le monde d’après » que nous venons de publier.

Nous vous donnons également rendez-vous, ce mardi 24 mars à 18h pour le premier direct vidéo d’Attac pendant le confinement avec Aurélie Trouvé, porte-parole d’Attac France, et le sociologue Christophe Aguiton.

A la Une

Coronavirus : une révolution écologique et sociale pour construire le monde d'après

lundi 23 mars 2020, par Attac France

« Nous ne voulons pas d’un retour à leur normalité, car la normalité néolibérale et productiviste est le problème. »

C’est ce que nous essayons de démontrer dans cette note en proposant des solutions pour répondre à l’urgence sanitaire de manière efficace et juste tout en esquissant, dès maintenant, la révolution écologique et sociale qui devra être mise en oeuvre pour permettre aux peuples de reprendre le contrôle sur leurs vies et sur leur avenir.

lire en ligne

Et maintenant on culpabilise les citoyens

lundi 23 mars 2020, par Attac Italie

Une des stratégies les plus efficaces mises en œuvre dans toute situation d’urgence par les pouvoirs forts consiste à culpabiliser les individus pour obtenir d’eux qu’ils intériorisent la narration dominante sur les événements en cours, afin d’éviter toute forme de rébellion envers l’ordre constitué.

lire en ligne

Initiatives

Mardi 24 mars à 18h : 1er direct d'Attac pendant le confinement

lundi 23 mars 2020, par Attac France

Pendant l’épidémie de coronavirus, ne restons pas l’esprit confiné !

Pour comprendre la situation et réfléchir au monde d’après, Attac vous propose des temps de débats en direct vidéo à suivre depuis chez vous. Ce mardi, rendez-vous avec Aurélie Trouvé et Christophe Aguiton pour leur poser vos questions en direct.

Vous pouvez également nous envoyer vos questions par mail question@attac.org.

lire en ligne

À l’union nationale, nous préférons l’entraide générale

samedi 21 mars 2020, par Collectif

Depuis une semaine la France est entrée dans une nouvelle réalité vertigineuse. Le Covid-19 n’est plus une « petite grippe », selon nos gouvernants, mais la « pire crise sanitaire depuis un siècle ». Un choc intime qui nous fait trembler pour nos proches et toutes les personnes particulièrement fragiles. Une secousse géopolitique qui fait s’effondrer la mondialisation néolibérale comme un château de cartes. 2019 avait été une année d’incendies ravageurs en Australie, Amazonie et ailleurs, et d’immenses soulèvements populaires. 2020 a d’ores et déjà les traits d’une paralysie totale, une crise systémique majeure.

lire en ligne

28 mars pour le logement : tou·te·s à notre fenêtre !

lundi 23 mars 2020

Des manifestations devaient avoir lieu dans toute l’Europe le 28 mars prochain à l’appel de la coalition européenne d’actions pour le droit au logement et à la ville, contre le logement cher et la spéculation, contre les expulsions et pour le logement pour tou·te·s.

lire en ligne

Tribunes

« Relocaliser n’est plus une option mais une condition de survie de nos systèmes économiques et sociaux »

lundi 23 mars 2020, par Christophe Aguiton, Geneviève Azam, Jean Gadrey, Maxime Combes, Thomas Coutrot

Pour les économistes Maxime Combes, Geneviève Azam, Thomas Coutrot, Jean Gadrey et le sociologue Christophe Aguiton, « l’histoire n’est pas écrite » et il existe encore des moyens pour faire basculer la mondialisation du côté de la réduction des inégalités, expliquent-ils, dans une tribune au « Monde ».

lire en ligne

Non, nous ne sommes pas en guerre. Nous sommes en pandémie

mercredi 18 mars 2020, par Maxime Combes

Les mots ont un sens. « La pandémie à laquelle nous sommes confrontés exigent des mesures plutôt opposées à un temps de guerre » explique Maxime Combes dans cette tribune publiée sur le site Basta !

lire en ligne

Attac France — 2020
Twitter |  Facebook |  Viméo
Adhérer à Attac |  Faire un don

Ce message a été envoyé sur la liste « Liste d’information »
Se désinscrire de cette liste | Ne plus recevoir de courriels de la part d’Attac France


Attac France

21 ter rue Voltaire
75011 PARIS
France